Présentation

Pourquoi eSpring ?

Caratéristiques techniques

Contact

Les questions les plus fréquemment posées

A – Bloc cartouche en carbone compressé

A01 – Qu’est-ce que du carbone compressé et actif ?

« Actif » signifie que le charbon est traité pour y créer des pores. Ceci augmente la superficie active.
« Compacté » signifie que le charbon a été compacté en un bloc poreux à l’aide d’une technologie spéciale brevetée. Lorsque l’eau entre en contact avec le charbon actif, les composés chimiques et les particules sont piégés dans les pores. Les parois de ces canaux poreux adsorbent également divers contaminants organiques. Avec l’augmentation de la porosité et de la surface active, la capacité de filtration des contaminants du charbon actif augmente en conséquence.

A02 – Le filtre en carbone élimine-t-il tous les polluants ?

Le charbon actif se lie facilement aux composés organiques à base de charbon, comme les pesticides et les herbicides, et les adsorbe. Il ne possède pas la même capacité pour enlever les composés inorganiques, comme le fer, le calcaire, les nitrates, le sel ou les métaux lourds solubles, comme le
chrome ou le cadmium. Le charbon utilisé dans les filtres eSpring™ présente une distribution spéciale de trois types de pores :
• Les macropores sont de gros pores qui enlèvent les composés de grande taille (masse atomique de plus de 10.000 unités).
• Les pores de transition enlèvent des composés de taille moyenne ayant une masse atomique d’environ 500 unités, comme les pesticides.
• Les micropores enlèvent les composés de petite taille ayant une masse atomique de moins de 100 unités, comme les THM.

A03 – Pourquoi le filtre laisse-t-il les minéraux passer ?

Le charbon du filtre se lie aux composés organiques à base de carbone. Les minéraux et autres composés inorganiques ne sont pas à base de carbone. Par conséquent, un lien ne se forme habituellement pas avec le charbon et par conséquent les minéraux restent en solution dans l’eau et passent à travers le filtre. 

A04 – Quels sont les composés inorganiques filtrés par le système de traitement de l’eau eSpring ?

Il est possible pour une filtre au charbon bien conçu de retirer certains contaminants inorganiques. Notre société a démontré de façon documentée que son filtre au charbon peut enlever le plomb, le mercure et le radon. Les raisons pour lesquelles la cartouche eSpring™ est efficace pour retirer le plomb et d’autres composés sont compliquées. En termes simplifiés, cette capacité résulte d’une part de l’attraction limitée entre ces matières et le charbon et d’autres part d’autres propriétés chimiques de l’eau.
Notre société a évalué le système de purification d’eau eSpring™ en ce qui concerne d’autres substances inorganiques, mais à ce jour, seules quelques substances inorganiques ont été certifiées satisfaire aux critères d’élimination rigoureux établis. Nous n’affirmons pas éliminer une substance si nous ne sommes pas certains que le filtre sera capable de l’éliminer jusqu’à la fin de sa vie utile.
En règle générale, il sera bon de considérer avec circonspection toute caractéristique de performance d’ordre général que fait valoir une société de commercialisation de filtres au charbon concernant l’élimination de composés inorganiques. Nous ne connaissons aucun système au charbon capable d’enlever toute une variété de substances inorganiques sur toute la durée du filtre.

A05 – Le système de traitement de l’eau eSpring élimine-t-il les nitrates ?

Non. Pour les raisons indiquées ci-dessus, le Système eSpring™ ne peut pas enlever les nitrates.

A06 – Le chlore n’est pas à base de carbone et pourtant le système de traitement de l’eau eSpring parvient à l’éliminer. Comment cela est-il possible ?

Le chlore est l’une des rares exceptions à la règle. Elle réagit à la surface de filtre au charbon et se transforme en chlorure. Cette réaction élimine le chlore, son goût et son odeur désagréables. Pour l’utilisateur, ce qui compte, c’est l’élimination du goût et de l’odeur du chlore. Le niveau de chlorure est insignifiant et ne devrait pas causer de problème.

A07 – Le carbone filtre-t-il les bactéries qui se sont reproduites d’elles-mêmes ?

S’il y a des bactéries présentes dans l’eau à filtrer, elles peuvent proliférer dans le filtre au charbon en une nuit ou au cours de périodes de non-utilisation. C’est le cas pour tous les filtres au charbon, même ceux traités à l’argent. Le système de purification d’eau eSpring™ utilise la lumière ultraviolette
pour détruire toute bactérie présente dans l’eau une fois qu’elle sort du filtre au charbon.

A08 – Est-il vrai que certain filtre en céramique éliminent les bactéries ?

Certains filtres de céramique peuvent enlever certaines bactéries sur une courte période de temps.
Toutefois, leur efficacité sur ces bactéries devient peu fiable au fil de l’utilisation du filtre. Lorsqu’une société de commercialisation de filtres présente un tel argument de vente, demandez à voir les résultats documentés de tests montrant la capacité d’élimination de ces bactéries vers la fin de la vie utile prévue pour le filtre.

A09 – En quelle matière le pré-filtre non tissé du bloc cartouche filtre en carbone est-il fait ?

Contrairement à un filtre en tissu, qui se compose de fibres tissés, l’intissé est produit en une seule feuille ou couche. L’intissé utilisé dans la cartouche eSpring™ est un polymère synthétique connu sous le nom de polypropylène. Le polypropylène est un matériau inerte – ce qui veut dire qu’il ne réagira pas chimiquement ou ne se décomposera pas au cours de la durée de vie du filtre.

A10 – Pourquoi une cartouche filtre qui vient d’être installée donne-t-elle de l’eau contenant des particules noires ?

Ceci est normal. Ces particules noires sont de la poussière de charbon restant du processus de fabrication du filtre. Il suffit de laisser couler l’eau et la poussière disparaît en quelques minutes.
D’autre part, le fait de laisser couler l’eau pendant quelques minutes au départ permet d’humidifier le filtre à fond et d’augmenter ses capacités d’adsorption.

A11 – Le système de traitement de l’eau eSpring modifie-t-il le pH de l’eau ?

Oui, initialement. Le processus d’activation du charbon laisse une surface alcaline similaire au bicarbonate de soude sur le charbon. Cette surface alcaline augmente le pH de l’eau qui passe initialement à travers le filtre pour donner une eau à un pH de 9 à 10. Ce changement de pH est dans une fourchette acceptable pour l’eau potable et n’a pas d’effet sur la personne qui boit cette eau. Une fois qu’environ 58 litres
d’eau ont été filtrés, le pH tombe à environ 8,5. Au bout de 190 litres, le pH est entre 7 et 8, donc pratiquement identique à celui d’une eau non filtrée.

A12 – Dans mon eau filtrée flottent des particules blanches ou des flocons qui ne sont pas présents dans l’eau non traitée.A quoi cela est-il dus ?

Ces particules sont principalement dues à l’eau calcaire. L’eau filtrée peut avoir un pH légèrement plus élevé que l’eau non filtrée. Ceci peut entraîner la précipitation du calcium et du magnésium, des minéraux bénéfiques, et la formation de pellicules blanches ou grises qui tombent au fond du récipient. Ces particules apparaissent généralement peu de temps après l’installation d’un nouveau filtre dans le cas d’une eau calcaire. La température de l’eau peut également être un facteur contributif.

A13 – Pourquoi le calcium et le magnésium peuvent-ils se précipiter lorsque l’on fait bouillir de l’eau filtrée, alors que ce n’est pas le cas avec de l’eau non traitée ?

Le calcium et le magnésium, les minéraux qui font la dureté de l’eau, deviennent moins solubles avec l’augmentation de la température. Une augmentation du pH de l’eau, qui se produit lors du processus de purification eSpring™, peut aussi entraîner la précipitation des minéraux. Lorsque vous associez ces deux facteurs en faisant bouillir de l’eau traitée eSpring™, la précipitation a davantage tendance à se produire.
(Par ailleurs, ces minéraux peuvent aussi se précipiter si l’eau est gelée – c’est la raison pour laquelle des taches blanches peuvent parfois apparaître dans les glaçons faits avec de l’eau eSpring™.)

A14 – Pourquoi un film se forme-t-il parfois à la surface de mon café ou de mon thé lorsqu’ils ont été préparés avec de l’eau filtrée ?

Les scientifiques qui ont étudié ce phénomène ont découvert qu’il est causé par une réaction entre le calcium présent dans l’eau calcaire et des composés naturels du café et du thé. Comme l’eau filtrée peut avoir un pH légèrement plus élevée, une telle réaction est d’autant plus probable. Ce problème se produit uniquement dans l’eau calcaire.

A15 – Cela fait peu de temps que j’ai installé mon système de traitement de l’eau eSpring et son débit n’a pas diminué. Dois-je quand même changer la cartouche-filtre ?

Oui. Le débit est principalement une mesure des propriétés d’élimination des particules de votre filtre.
Si l’eau contient des concentrations élevées de particules solides, le filtre peut s’obstruer avant qu’un an ne se soit écoulé, ce qui réduit le débit. Si au contraire la concentration en particules de votre eau est peu élevée, le filtre peut ne pas s’obstruer avant plusieurs années. Toutefois, la vie utile du filtre est basée sur les propriétés d’élimination physique et par adsorption chimique. Au-delà d’un an, nous ne pouvons pas garantir que le filtre continuera à enlever les nombreux contaminants qui exigent une adsorption chimique. Comme ces contaminants n’ont souvent ni goût ni odeur, la seule manière d’être sûr que votre filtre continue de les retirer consiste à remplacer le filtre lorsque le dispositif de contrôle
du système l’indique.

A16 – Les polluants qui s’accumulent dans le filtre en carbone peuvent-ils s’échapper du système et contaminer l’eau ?

Tant que le filtre est utilisé correctement et remplacé tel que recommandé, il n’y a pas de risque de contamination.

A17 – Si une seule personne se sert du système de traitement de l’eau eSpring, le filtre en carbone peut-il être utilisé plus d’une année sans avoir à être remplacé ?

Non. Pour conserver les performances indiquées, que nous avons documentées, le filtre doit être changé tous les ans, peu importe la quantité d’eau filtrée. Les recherches montrent que les composés à molécule de grande taille sont initialement retenus dans les grands pores mais qu’ils se diffusent au fil du temps et commencent à obturer plusieurs des petits pores. Ceci réduit le nombre de pores de petites
dimensions disponibles pour piéger les composés à petite molécule, et notre capacité de retrait de ces composés (par exemple les THM) se trouve réduite. Cette diffusion des composés à grosse molécule avec obturation des pores de petites dimensions se produit au fil du temps et ne dépend pas simplement du nombre de litres filtrés. Par conséquent, pour assurer l’efficacité continue de notre filtre sur les
composés dont les molécules sont les plus petites comme nous l’indiquons dans les performances techniques de notre purificateur, il doit être remplacé au moins une fois par an, quelque soit le nombre de litres filtrés. Sinon, l’appareil pourra ne pas assurer les résultats indiqués.

A18 – Est-ce qu’une partie du bloc cartouche-filtre en carbone est susceptible de s’user plus vite qu’une autre ?

Non. Ceci se produirait seulement si l’eau s’écoulait d’une extrémité du filtre à l’autre. Le système de purification d’eau eSpring™ est conçu pour que l’eau passe par voie radiale, de l’extérieur vers l’intérieur, sur toute la longueur du filtre. Cela signifie que les contaminants sont dispersés uniformément sur le filtre.

A19 – Que faire d’un filtre en carbone usé ?

Les contaminants qui sont adsorbés par le filtre à bloc de charbon adhèrent étroitement au charbon et ne seront pas libérés dans l’environnement. L’ampoule UV contient une petite quantité de mercure, similaire à celle des ampoules fluorescentes, et il est recommandé de la mettre au rebut selon les règlementations locales.

B – Lampe à ultraviolets

B01 – Qu’est-ce que la lumière ultraviolette ? Rend-elle l’eau radioactive ?

Il a été prouvé de manière irréfutable que la lumière ultraviolette utilisée par le système de purification
d’eau eSpring™ est sans danger pour une utilisation chez le particulier. La lumière ultraviolette (UV) est une forme d’énergie radiante, très similaire à la lumière visible et aux ondes radio. Comme ces autres formes d’énergie radiante, l’énergie UV est émise, ou « rayonne », à partir d’une source et passe à la vitesse de la lumière à travers l’air et l’espace. Pour cette raison, toute forme d’énergie radiante peut
être appelée « radiation », qu’elle provienne du soleil, d’une ampoule électrique ou de l’ampoule UV du système de purification d’eau eSpring™.
La « radiation » n’est pas synonyme de « radioactivité ». La radioactivité ne concerne que les substances qui émettent un rayonnement nucléaire, comme l’uranium. Il n’y a pas de substance radioactive dans le système de purification d’eau eSpring™.

B02 – Utilise-t-on couramment la lumière ultraviolette pour traiter l’eau ?

Oui. Les rayons ultraviolets ont été utilisés pour la première fois en 1919 pour traiter l’eau et ils sont connus pour constituer une méthode efficace de traitement de l’eau sans avoir recours à des produits chimiques. Ils sont souvent utilisés par les entreprises agro-alimentaires, les fabricants de boissons, les fournisseurs d’eau en bouteille, les compagnies pharmaceutiques et d’autres encore pour traiter l’eau au cours de leurs processus de production.

B03 – L’eau peut-elle entrer par accident en contact avec l’ampoule UV et l’endommager ou même endommager l’unité ?

Non. L’ampoule UV n’entre en aucun point en contact avec l’eau.

B04 – La cartouche-filtre utilisé dans le système de traitement de l’eau eSpring est-elle un modèle exclusif ?

La conception de la cartouche au charbon/ultraviolets du système de purification d’eau eSpring™ est exclusive à eSpring™ et elle est couverte par 7 brevets.

C – Installation et utilisation

C01 – L’installation d’un système de traitement de l’eau eSpring diminue-t-elle le débit de l’eau sortant du robinet ?

Une fois un système de purification d’eau eSpring™ en place, le débit de l’eau non filtrée reste inchangé. Toutefois, l’eau filtrée coulera à un débit maximum de 3,4 l/mn. Ce débit plus lent assure une temps de contact correct entre l’eau, le filtre au charbon et la lampe à ultraviolets pour assurer un traitement satisfaisant.

C02 – Y a-t-il un rapport direct entre la pression de l’eau à la sortie et son débit ? Qu’est-ce qui est préférable, un débit à basse pression ou un débit à haute pression ?

Il existe une relation directe, donc une faible pression entraîne un débit réduit. Toutefois, la différence de performance du système en ce qui concerne l’élimination des contaminants particulaire est insignifiante.
Une pression plus faible assurera légèrement plus efficacement leur élimination en raison de la prolongation
de la durée du contact. Le robinet de dérivation et/ou le robinet auxiliaire sont équipés d’un régulateur de pression pour limiter le débit d’eau maximum.

C03 – Pourquoi faut-il faire couler l’eau pendant une minute si le bloc est resté inactif durant un certain temps ?

Si l’appareil a été inactif, il se peut que des bactéries aient proliféré dans la tubulure de sortie et dans la dérivation. Le fait de laisser couler l’eau pendant une minute permet d’évacuer cette eau du système et de la remplacer avec de l’eau traitée par l’ampoule UV.

C04 – Que se passera-t-il si je fais passer de l’eau chaude à travers le système de traitement de l’eau eSpring ?

Il est peu probable que le fait de faire couler de l’eau chaude dans le Système entraîne des dommages à l’appareil lui-même. Toutefois, l’eau froide est recommandée pour d’autres raisons. L’efficacité du charbon actif est plus élevée avec de l’eau froide que de l’eau chaude. Des tests ont montré que l’efficacité optimale de l’élimination et de l’adsorption se produit lorsque l’eau est à une température d’environ 25° C.
Une température plus élevée réduira l’efficacité du filtre. Les contaminants restent liés au charbon en eau froide. Lorsqu’ils sont exposés à l’eau chaude, certains contaminants difficiles à enlever peuvent se détacher du charbon et passer dans l’eau filtrée. Par ailleurs, l’utilisation d’eau très chaude peut
nuire à l’intégrité structurelle de l’appareil.

C05 – Dans quelles circonstances ne doit-on pas utiliser le système de traitement de l’eau eSpring ?

Les pannes de secteur, les avis de faire bouillir l’eau de la part des municipalités ou lorsqu’une eau est jugée non potable. Après un avis exigeant que l’eau soit bouillie, appelez votre municipalité ou autres autorités pour déterminer la salubrité de l’eau.

C06 – Si les services sanitaires locaux alertent la population, recommandant de bouillir l’eau avant de la consommer, peut-on continuer à utiliser eSpring ?

Ce genre d’alerte peut avoir une variété de raison. Dans une telle situation, les autorités sont dans la meilleure position pour déterminer les précautions que doit prendre le public. Par conséquent, nous recommandons à nos clients de se conformer aux recommandations officielles.

C07 – L’emplacement et l’installation du bloc ont-ils un impact sur son efficacité ?

Tant que l’appareil est installé verticalement, il fonctionnera correctement, qu’il soit installé sur un comptoir ou dessous. Lors de la pose de l’appareil, suivez soigneusement les instructions d’installation du Manuel de l’utilisateur.

C08 – Que faire si le système de traitement de l’eau ne s’adapte pas à mon robinet ?

Le robinet de dérivation et les adaptateurs fournis sont conçus pour correspondre à pratiquement tous les robinets proposés dans votre pays. Vous pouvez toutefois posséder un modèle de robinet inhabituel auquel les adaptateurs ne conviennent pas. Appelez le service-clients pour déterminer s’il existe un
adaptateur spécial. Dans un tel cas, si même l’un des adaptateurs spéciaux ne convient pas, nous recommandons que, dans la mesure du possible, vous utilisiez l’option d’installation sous le comptoir.
Une autre solution consiste également à poser un nouveau robinet. Si aucune de ces options ne vous convient, le système ne pourra pas être utilisé.

C09 – Quelle conséquence aurait une surtension sur les système électronique d’eSpring ?

Le système a été conçu pour être très résistant aux variations brusques de tension.

C10 – Quand il est recommandé dans le guide d’installation de ne pas utiliser d’huiles végétales, de gelée de pétrole ou d’autres lubrifiants, d’ammoniaque, d’alcool, d’acide, ni aucune solution de nettoyage puissante, cela vaut-il pour l’intérieur ou l’extérieur du boitier ?

Ces indications concernent le boîtier. Au fil du temps, les composants peuvent être fragilisés par ces solutions puissantes et une décoloration peut se produire.

C11 – Peut-on conserver l’eau filtrée ?

Oui. Pour empêcher l’eau purifiée de se re-contaminer, conservez-la dans une récipient propre muni d’un couvercle hermétique. Si elle est correctement réfrigérée dans un récipient hermétique, l’eau purifiée peut être conservée jusqu’à une semaine.

C12 – L’huile et les vapeurs de cuisine peuvent-elles endommager le système de traitement de l’eau ?

Normalement, l’huile et la fumée de la cuisine n’abîment pas l’appareil. Toutefois, si l’appareil n’est pas nettoyé régulièrement, une décoloration peut se produire au fil du
temps. Pour maintenir l’appareil propre, il suffit de l’essuyer avec du détergent liquide pour vaisselle DISH DROPS™ dilué.

C13 – Le filtre en carbone risque-t-il de s’encrasser prématurément s’il filtre de l’eau ayant une forte concentration en sédiments ?

Même s’il traite de l’eau ayant une forte concentration de sédiments, le filtre à bloc de charbon du système de purification d’eau eSpring™ fonctionnera généralement pendant la durée prévue : un an ou 5.000 litres. Dans le cas de concentrations extrêmement élevées de sédiments, la durée de vie du filtre pourra être écourtée.

C14 – Combien de temps l’eau doit-elle rester en contact avec le filtre en carbone compressé ou avec la lampe à UV pour que les polluants organiques soient détruits efficacement et les bactéries inactivées ?

Le temps de contact avec le filtre au charbon et la lampe UV est le seul facteur qui détermine la performance du traitement de l’eau. Le système de purification d’eau eSpring™ a été mis au point pour qu’un temps de contact suffisant soit maintenu pour tous les niveaux de débit spécifiés. Les autres conditions qui affectent la performance comprennent entre autres le type de charbon utilisé, la conception du filtre au charbon et l’intensité de la lumière UV.

D – Systèmes et méthodes de traitement de l’eau concurrents

D01 – Comment se positionne le système de traitement de l’eau eSpring par rapport à ses concurrents ?

En règle générale, eSpring™ ne publie pas de recherches sur des concurrents spécifiques. Notre politique consiste à vendre nos produits sur la foi de leurs propres mérites, pas en abaissant nos concurrents.
Toutefois, nous nous maintenons informés des derniers développements technologiques afin de vous fournir toutes les informations dont vous avez besoin pour établir clairement la position de leader du système de purification d’eau eSpring™ tant au niveau des performances que du rapport qualité-prix.
Nous sommes convaincus que la meilleure approche consiste à évaluer les arguments publicitaires du concurrent, puis à les comparer aux informations publiées au sujet du système de purification d’eau eSpring™. Ce Guide du produit fournit des informations de base sur les avantages et inconvénients de diverses technologies. Lorsque vous évaluez des indications concurrentes concernant les performances techniques
d’un appareil, posez ces questions :
1. Quelles contaminants spécifiques le produit concurrent affirme-t-il retirer ?
2. Des résultats de tests sont-ils disponibles pour chaque contaminant ?
3. Y a-t-il eu une vérification indépendante des résultats des tests ?
4. Si le produit est homologué par la NSF, pour quelles normes est-il certifié et pour quels contaminants spécifiques ? Vérifiez également la confirmation du débit et de la capacité.
5. Est-ce que les résultats des tests sont indiqués pour la fin de durée de vie du filtre – comme c’est le cas pour tous les résultats des tests eSpring™ ? Les résultats des tests à la fin de la durée de vie du filtre permettent de s’assurer que l’appareil assurera au moins ce niveau de performance pendant toute sa durée de vie utile. Si les résultats
proviennent du début de la durée de vie du filtre, il n’y a pas moyen de savoir comment sa performance se détériorera au cours de la durée de vie utile du filtre.

D02 – Qu’est-ce que le sceau d’or (en anglais “Gold Seal Approval”) de la WQA ?

La Water Quality Association (WQA) a établi le programme Gold Seal (sceau d’or) pour aider les consommateurs à choisir des produits de traitement de l’eau de haute qualité. Elle décerne le Gold Seal uniquement aux systèmes qui ont satisfait ou surpassé les normes de l’industrie (voir ci-dessous). Le système de purification d’eau eSpring™ a reçu le Gold Seal de la WQA.
Conditions d’octroi du Gold Seal
• Les tests de performance du produit mesurent les capacités de réduction des concentrations de contaminants sur la vie du produit de traitement de l’eau.
• Les tests d’intégrité structurelle mesurent la durabilité du produit sous pressurisation au-delà des exigences habituelles des systèmes de purification d’eau destinés aux particuliers et simulent 10 ans d’usage normal.
• L’assurance de la sécurité des matériaux confirme qu’aucun élément nocif ne se trouvera ajouté à l’eau.
• Les analyses de la documentation assurent que les critères élevés de la Déontologie de l’Association sont respectés dans la publicité, l’étiquetage et les instructions de mise en service du produit
Les clients peuvent aisément identifier les produits validés par la WQA. Il leur suffit de rechercher la marque du Gold Seal sur le produit ou de consulter la liste des produits dans le Répertoire du matériel de traitement de l’eau validé, disponible auprès de la WQA.

La Water Quality Association (Association pour la qualité de l’eau)
La WQA se consacre à la promotion des critères les plus élevés d’honnêteté, d’intégrité, d’équité et de professionnalisme dans le domaine de l’amélioration du traitement de l’eau et elle a un engagement d’essai rigoureux des produits. La WQA réunit plus de 2200 sociétés membres aux États-Unis et près de 400 dans 82 autres pays.

D03 – Peut-on prolonger la durée de fonctionnement d’un filtre en carbone en y faisant refluer l’eau afin d’enlever les polluants ?

Non. Bien que certains fabricants fassent la promotion de la circulation inverse (flux d’eau non traitée dans la direction opposée) pour augmenter la durée de vie utile du filtre, cela réduirait en fait la durée de vie utile d’un filtre au charbon pour les raisons suivantes :
1. Tandis que l’eau est traitée par le filtre au charbon, les contaminants s’accumulent en couches, les
concentrations les plus élevées se trouvant à l’extérieur du filtre. Ces couches épaississent graduellement vers le centre, et lorsqu’elles atteignent la partie centrale du filtre, celui-ci doit être jeté.
2. La circulation inverse permettrait aux contaminants de s’accumuler à l’intérieur du filtre.
3. Lorsque filtre reprend son fonctionnement normal, les contaminants qui se sont accumulés à l’intérieur du filtre peuvent commencer à se trouver libérés dans l’eau traitée, ce qui réduit l’efficacité du filtre. Les experts s’accordent pour dire que la circulation inverse n’est pas appropriée pour les filtres au charbon.

D04 – Un concurrent a fait une démonstration en utilisant de l’électricité avec pour objectif de comparer l’eau filtrée par son système à de l’eau filtrée par le système de traitement de l’eau eSpring. A l’issue de la démonstration, l’eau traitée avec eSpring est devenue brunâtre alors que par son système est reste limpide. Pourquoi ?

La démonstration a été faite selon un processus appelé électrolyse qui démontre l’élimination des minéraux et des sels de l’eau potable. Si des minéraux sont présents dans l’eau, il y aura conduction d’électricité. Si ce n’est pas le cas, l’eau ne conduira pas d’électricité. Par conséquent, si une électrode de fer est placée dans de l’eau où des minéraux sont présents, l’électricité entraînera une oxydation du
fer, donc de la rouille. Cette oxydation se mélange à l’eau et lui donne une couleur brune. Cette démonstration n’est pas une indication de la quantité de contaminants dans l’eau. Elle montre simplement la présence de minéraux. Et, comme vous le savez, l’un des avantages du système de purification d’eau
est qu’il conserve les minéraux bénéfiques comme le calcium et le magnésium.
Par le passé, cette démonstration trompeuse a été utilisée par certains vendeurs de systèmes à osmose inverse. Depuis, le test a été déclaré comme étant une démonstration illicite par la Water Quality Association.

D05 – Qu’est-ce que la méthode de traitement de l’eau à l’ozone ? Est-elle efficace ?

L’ozone est une forme unique d’oxygène qui est utilisée pour aider à contrôler les bactéries et les virus. L’ozone est généré par un arc électrique ou une lumière ultraviolette spéciale.
Avantages :
• Tue les bactéries et les virus.
Inconvénients :
• Très difficile d’obtenir une efficacité constante.
• En général pas efficace contre les contaminants organiques ou inorganiques.

D06 – Que sont les MTD ?

MTD signifie Matières Totales Dissoutes. C’est une mesure de la quantité de matières inorganiques dans l’eau. Certains marchands de systèmes de traitement de l’eau offrant une capacité d’élimination élevée de matières inorganiques utilisent les statistiques relatives aux MTD pour démontrer l’efficacité de leurs systèmes. Toutefois, il ne s’agit pas d’une indication équilibrée de l’efficacité du filtrage puisque cette
méthode ne tient pas compte des taux d’élimination de contaminants organiques.

D07 – Pourquoi peut-il arriver qu’en testant la présence de bactéries dans l’eau filtrée par le système de traitement de l’eau eSpring le résultat est positif ?

Le contrôle des bactéries est très compliqué et un grand nombre de facteurs peuvent affecter les résultats des tests. En conséquence, si des tests montrent des bactéries dans l’eau traitée par eSpring™, examinez attentivement les conditions du test et les procédures :
• Un contenant stérilisé a-t-il été utilisé pour conserver l’échantillon d’eau ? Un contenant non stérilisé peut introduire des bactéries dans l’échantillon. Les contenants lavés à la main ou dans un lave-vaisselle ne sont pas stériles.
• Les échantillons ont-ils été évalués immédiatement ? Les
échantillons doivent être réfrigérés et testés dans les 24 heures maximum. Sinon des bactéries peuvent s’introduire dans l’eau.
• Lorsque vous recueillez l’échantillon d’eau, assurez-vous que la valve de dérivation est entièrement ouverte afin qu’aucune eau non traitée ne passe dans l’échantillon d’eau traitée.
• Si l’appareil n’a pas fonctionné récemment, veillez à faire
couler l’eau pendant une minute afin d’évacuer toute bactérie
éventuelle ayant pu proliférer dans la robinet de dérivation ou dans la tubulure.
Si les procédés appropriées de prélèvement d’échantillons et de test sont respectés, les résultats du test devraient montrer que les bactéries ont été désactivées. N’oubliez pas toutefois le système de purification d’eau eSpring™ ne produit pas de l’eau stérile, c’est-à-dire une eau entièrement dépourvue de bactéries.

E – Quelques questions d’ordre plus général

E01 – Pourquoi acheter un système de traitement de l’eau eSpring ?

Les personnes qui ont de toute évidence le plus besoin d’un système de traitement de l’eau sont celles dont l’eau a une mauvaise odeur ou un mauvais goût. Toutefois, les clients qui ne rencontrent pas de problèmes évidents de qualité de l’eau peuvent en fait avoir des problèmes plus sérieux de contaminants d’origine hydrique. La plupart de ces contaminants, tels que les bactéries et les sous-produits de désinfection, sont incolores, inodores et sans goût.
Ces contaminants ne peuvent pas être détectés facilement mais peuvent poser des risques graves pour la santé. La filtration de ces contaminants est la raison la plus importante d’un investissement dans un système de purification d’eau eSpring™. Si votre seul objectif est d’améliorer le goût et l’odeur de votre eau, un grand nombre de systèmes de traitement de l’eau peuvent vous aider à obtenir ce résultat. Par contre, peu de systèmes peuvent assurer une réduction significative des concentrations de contaminants organiques, de composés chimiques et de pesticides. Et rares sont ceux qui peuvent enlever efficacement les bactéries et les virus. C’est toutefois le cas du système de purification d’eau eSpring™. Par ailleurs, notre système fournit de l’eau purifiée sur demande à un débit élevé, ce qui le rend bien plus pratique que l’eau en bouteille ou l’eau bouillie. Il exige également un minimum de maintenance. Il en résulte un
système qui élimine efficacement plus de 140 contaminants et
détruit plus de 99,99% des bactéries et virus d’origine hydrique. C’est là une combinaison de caractéristiques et d’avantages qu’aucun autre système ne peut totalement égaler.

E02 – Le système de traitement de l’eau eSpring est-il sous garantie ?

La garantie offerte pour le système de purification d’eau
eSpring™ est équivalente aux garanties les plus généreuses
que puissent offrir d’autres systèmes de purification d’eau.
En raison de la nature du produit, il finira par s’user et il
faudra le remplacer. Par conséquent, une garantie à vie ne
serait pas pratique. Toutefois, le système de purification
d’eau eSpring™ a été conçu et construit pour fournir la plus
grande fiabilité et la plus grande durabilité que vous
puissiez trouver.

E03 – A quels résultats de tests peut-on se référer en ce qui concerne le système de traitement de l’eau eSpring ?

Les caractéristiques de performance présentées pour le
système de purification d’eau eSpring™ sont principalement
basées sur les tests d’homologation de la NSF International.
Une fiche de performance NSF accompagne chaque système.
Ces tests ont été effectués pour homologuer le Système
eSpring™ selon les normes NSF 42 (goût, odeur et limpidité), 53 (impact sur la santé, tels que les composés chimiques organiques volatils) et 55 (réduction par UV des
micro-organismes). Ces tests ont été effectués par la NSF International selon les normes rigoureuses ANSI/NSF et, par conséquent, les résultats présentent un maximum de crédibilité

E04 – Qui fabrique le système de traitement de l’eau eSpring ?

Le système de purification d’eau eSpring™ est fabriqué par notre propre division de fabrication, Access Business Group LLC, dans une usine ultra moderne à Ada, dans le Michigan, aux États-Unis.
Cette usine, complétée en 1998 et d’un coût de plus de 5,5 millions de dollars US, utilise des technologies de production et d’assurance de la qualité qui égalent ou dépassent les normes les plus élevées de l’industrie.

E05 – Pourquoi acheter le système de traitement de l’eau eSpring s’il me faut avant tout un système filtrant les polluants inorganiques ?

Le système de purification d’eau eSpring™ réduit les composés inorganiques comme le plomb, le mercure
et le radon. Toutefois, le système est conçu pour améliorer le goût, l’odeur et la limpidité de l’eau, pour enlever une vaste gamme de contaminants organiques et pour réduire les concentrations de bactéries et de virus. Notre étude de marché a montré qu’il s’agit du type de performance que les clients souhaitent d’un système de traitement de l’eau. Toutefois, si vous avez besoin d’un système qui enlève principalement les contaminants inorganiques comme le sel ou les nitrates, il vous faudra rechercher d’autres systèmes
conçus spécifiquement à cette effet.

E06 – Le système de traitement de l’eau eSpring supprime les particules de plus de 0,2 micron. Certains fabricants affirment avoir conçu des systèmes supprimant les particules d’une taille de 0,1 micron. Cette différence est-elle importante ?

Une différence d’un dixième de micron ne produit pas une efficacité de filtrage significativement plus grande. Le micron est uniquement une mesure efficace de la capacité du produit à piéger les contaminants particulaires comme les sédiments et les kystes. Comme les plus petits kystes font plus de 0,2
micron, un filtrage de 0,1 micron n’améliore pas l’efficacité. Certains fabricants affirment qu’un filtre de 0,1 micron enlève les bactéries puisque la plupart des bactéries font plus de 0,1 micron. Bien que le filtre puisse arrêter les bactéries pendant une courte période de temps, sa performance pourra être plus
faible au bout de quelques mois. Bien que les bactéries puissent être plus grosses que les pores de 0,1 micron, elles peuvent finir par passer à travers le filtre. Par ailleurs, un filtre de 0,1 micron est plus susceptible de s’obstruer prématurément, ce qui exige un changement plus fréquent. De plus, les méthodes d’élimination des particules ne sont pas efficaces pour les virus, qui peuvent être d’une fraction de la taille des bactéries les plus petites.

E07 – Est-il possible d’utiliser le système de traitement de l’eau eSpring avec de l’eau provenant d’un puits privé ?

Le système de purification d’eau eSpring™ est conçu pour être utilisé avec de l’eau municipale traitée ou de l’eau de puits privés dont il a été déterminé qu’elle est potable. Le système de purification d’eau eSpring™ a été testé avec des niveaux de contaminants bien plus élevés que ceux susceptibles de se trouver dans les systèmes d’eau résidentiels. S’il est utilisé avec de l’eau de puits privé, il est recommandé de faire tester l’eau du puits une fois par an pour s’assurer qu’elle est toujours potable.

E08 – Je vais simplement acheter de l’eau en bouteille.

L’eau en bouteille est chère et peu pratique. (Suggestions : Faites le calcul et montrez combien d’argent peut se trouver dépensé pour l’eau en bouteille sur un an.) La qualité de l’eau en bouteille est incertaine. La plupart des eaux en bouteille sont traitées pour en améliorer le goût, la couleur et l’odeur mais peuvent encore contenir des bactéries et des composés organiques et inorganiques.

E09 – L’eau municipale est très bonne.

La plupart des installations de traitement de l’eau sont capables de produire de l’eau véritablement potable. Toutefois, l’eau de javel est typiquement utilisée au cours du processus de traitement. Lorsque de l’eau de javel est ajoutée à l’eau, elle peut entrer en réaction avec certains matériaux organiques contenus dans l’eau et former des THM, tels que le chloroforme, qui sont associés à des risques plus élevés de cancer.
Le chlore peut aussi donner un mauvais goût à l’eau municipale. La qualité de l’eau peut également être compromise le long du trajet entre les installations de traitement des eaux et les particuliers car elle passe dans des canalisations corrodées, des conduites soudées au plomb ou elle est stockée dans des citernes et châteaux d’eau sujets à la contamination microbiologique.

E10 – D’autres types de systèmes de traitement de l’eau coûtent beaucoup moins cher.

Le système de purification d’eau eSpring™ fait appel à une technologie supérieure qui associe filtre à bloc de charbon, lampe à ultraviolets et contrôle électronique pour vous assurer le meilleur système qui existe. Les arguments de vente avancés par eSpring™ sont valides, ont été confirmés par la NSF International. Comparez-les aux arguments de vente d’appareils moins chers. De nombreux appareils moins chers
interviennent sur le goût, l’apparence et l’odeur de l’eau mais sont incapables de filtrer les contaminants nocifs.

E11 – Il y a trop de systèmes de purification de l’eau sur le marché et je suis incapable de faire un choix.

La sélection d’un système de purification de l’eau devrait se faire sur la base des informations fournies par le fabricant et leur vérification par des organismes indépendants fiables. Le système de purification de l’eau eSpring™ est l’un des quelques purificateurs d’eau testés et certifiés satisfaire aux normes NSF/ANSI 42, 53 et 55 pour l’élimination de contaminants. Sa capacité de réduction des concentrations de plus de contaminants que tout autre appareil homologué par la NSF est entièrement documentée.

E12 – Je n’ai rien à reprocher au goût et à l aspect de mon eau.

La présence dans l’eau de contaminants pouvant présenter de sérieux risques pour la santé ne se révèle pas au goût ni à l’apparence.

E13 – La lampe à ultraviolets consomme trop d’électricité.

Lorsque l’appareil est en mode de veille, la consommation d’électricité est similaire à celle d’une veilleuse. Lorsque l’eau coule en mode de traitement, la consommation d’électricité est similaire à celle d’une ampoule incandescente de 75 watts.

E14 – Je ne suis pas doué pour les installations et je ne veux pas payer pour les services d’un plombier.

Les deux modèles eSpring™ sont faciles à installer. Sauf dans de rares cas, aucun outil ou raccord de plomberie n’est nécessaire.

consectetur Lorem quis eleifend neque. in